mercredi 9 novembre 2011

Une déferlante de bonheur

Voilà, c'est bientôt fini. Enfin presque, car ce soir, c'est la soirée "off the records", la "déferlante" une soirée un peu particulière où les ministes se remettent des prix (pisses froid s'abstenir)... Exercice improvisé par les "grandes gueules" du moment, dont l'occurrence se renouvelle finalement à chaque édition. Généralement, a lieu la veille de la vraie remise des prix officielles.
OFf the records donc. CE qui ce sera passé à Salvador restera à Salvador.
Exemple de prix : la pédale d'or (pour celui qui aura été le plus bavard à la VHF) ; j'ai mal aux cul et touche pas à ma soeur (pour le ministe qui essaie désespérément de préserver sa soeur d'une horde de poilu tout en se grattant les fesses) ; le prix du tourisme (pour celui qui aura fait le plus d'arrêt techniques) etc. A chaque édition, sa déferlante, ses récompenses, ses lauréats, et naturellement, les gages qui vont avec. Non on ne vous dira pas tout ! Ce qui s'est passé à Salvador...

Ce qui est bien cette année, contrairement à 2009 c'est que la totalité des coureurs a rejoint Salvador (ou presque, si l'on pense à Sergio qui a bien raison de continuer même hors course, et à la détresse de Maurizio forfait à 2 doigts du but) et c'est tout le groupe qui participera aux festivités.
Parce qu'une arrivée au Brésil sans la fiesta qui l'accompagne, ça manque un peu de saveur. Ca donnerait presque envie d'y retourner si on l'a raté !

Déferlante de mots, de belles histoires, de caipi, de fêtes, de records, de galères, un cocktail de ministe pour une édition déjà mythique. A la prochaine !

3 commentaires:

  1. En direct de Salvador, je peux vous assurer que les préparatifs vont bon train... mais chuttt, ce qui se passe à Salvador reste à Salvador ;-)

    RépondreSupprimer
  2. Ce fut une très grande déferlante qui comme souvent ... c'est fini sur la plage au petit jour dans le plus pur esprit Mini.Pour ceux qui voudront en savoir plus, rendez-vous au salon pour le demander aux coureurs qui sont les seuls autoriser à en parler.

    Kro, je te sens mûre pour une nouvelle mini, rien que pour la déferlante !

    Olivier

    RépondreSupprimer
  3. Grosses grosses prestations de qui vous savez !
    ("ce qui se passe à Salvador reste à Salvador"...)

    Vivement la prochaine, sûr qu'elle méritera aussi le voyage !

    RépondreSupprimer